Les différentes formes de Qi Gong enseignées

1/ WUDANG QI GONG N°1

Ce Qi Gong provient du mont Wu Dang en Chine et est longtemps resté secret. Il se compose de six méditations debout qui se pratiquent en posture statique, de 15 mouvements, étudiés avec leurs indications thérapeutiques, ainsi que de la petite circulation céleste, qui est une méditation taoïste classique.

Ce Qi Gong est d’avantage dit « interne », c’est à dire qu’il sollicite d’avantage l’esprit par la concentration et la visualisation. On apprend dans ce Qi Gong à « conduire » l’énergie dans le corps. Le lien corps-esprit s’en trouve considérablement renforcé. Les mouvements sont simples, faciles à exécuter, aux noms très poétiques.

2/ Qi Gong des 5 saisons

Selon la médecine traditionnelle chinoise, notre santé et notre équilibre dépendent d’une relation harmonieuse avec les éléments qui nous entourent. Apprendre à se conformer aux lois de la nature est nécessaire pour qui veut conserver une bonne santé physique et mentale.

Ce Qi Gong permet d’apprendre des postures, mouvements, massages et étirements spécifiques à chaque saison (printemps, été, fin de l’été, automne et hiver)). Les mouvements sont issus de la bannière de Ma Wang Dui. Ce sont les plus anciens mouvements de Qi Gong connus à ce jour. Ils ont été retrouvés peints sur soie dans une tombe en Chine et réactualisés il y a 40 ans par de grands maîtres de Qi Gong.

Ce Qi Gong, aux nombreux effets bénéfiques, permet de prévenir certains troubles tels les rhumatismes, les douleurs articulaires, l’anxiété, le diabète, l’hypertension entre autres, et contribue efficacement  à y remédier.

3/ WUDANG QI GONG N°2  « Façonner et ramener l’élixir neuf fois »

Suite du Wudang Qi Gong n°1, cette nouvelle série de mouvements prolonge le travail effectué dans le Wudang N°1 et permet de développer d’avantage l’énergie interne. Dans cette deuxième méthode, les paumes collectent constamment l’énergie externe pour développer l’énergie interne. Cette suite se compose de 14 mouvements.

4/ Taï Ji Quan 24 mouvements

Cette forme de Taï Ji est surnommée : « le petit Taï Ji », forme courte de Pékin de style Yang. Elle contient tous les principes de base : travail de la posture, de l’axe, équilibre du corps, déplacement. Cette forme convient bien aux débutants qui souhaitent s’initier au Taï Ji.

5/ Bases et fondements du Qi Gong

Des mouvements simples, variés, agréables et efficaces pour s’initier au Qi Gong ou approfondir ses connaissances du Qi Gong.

6/ Les huit pièces de Brocart

Les « huit trésors de l’homme », autre nom de cette forme de Qi Gong,  renforcent les muscles et les tendons. Ils appartiennent d’avantage au Qi Gong dit « externe » car ils développent particulièrement  l’endurance. Ils renforcent le corps pour le protéger des agressions externes (climatiques) mais aussi des agressions internes (émotionnelles). Ils permettent de réguler l’énergie dans les cinq organes (cœur, poumons, foie, rate et reins), de fortifier les reins, d’apaiser le cœur et d’agir sur le système nerveux.

7/ Les huit pièces de Soie

Les huit pièces de soie sont une variante, plus yin, des Ba Duan Jin (les huit pièces de Brocart). Ces « huit mouvements précieux » assouplissent et fortifient le corps par la circulation du Qi, l’énergie. Ces mouvements se réalisent dans les huit directions, plus le haut et le bas. Ces mouvements sont très doux et flexibilisent considérablement la colonne vertébrale.

8/ Le Qi Gong cardio-vasculaire 

Créé par Maître Zhang Guang De, le Qi Gong cardio-vasculaire est un enchaînement court d’une dizaine de minutes qui se pratique en musique. Chaque mouvement s’accompagne d’une musique particulière.

Ce Qi Gong se consacre au cœur, empereur des organes, qu’il apaise, régule et fortifie et chacun des huit mouvements qui le compose harmonise le rapport du cœur aux autres organes.